Introduction

Je suis Joachim AMOUZOU un serial entrepreneur devenu Blogueur à 68 ans, et je vis au TOGO en Afrique de l’ouest. Loin d’être né avec une cuillère en or dans la bouche, je viens d’un milieu déshérité qui a su me donner ce qu’il pouvait, surtout des valeurs.

 

Navigation

  1. Mes études
  2. Ma vie d’entrepreneur
  3. Mes challenges, mon défi, mes engagements
  4. Votre engagement
  5. Conclusion

Joachim AMOUZOU - Blogueur à 68 ans
  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn
  • Gmail
  • Yahoo Mail

Mais pourquoi à 68 ans j’ai choisi de créer pour la première fois un blog ? Quels sont mes motivations ?

Mes études

Je n’ai malheureusement pas eu la chance de rater mes études (dixit Olivier Roland : « Tout le monde n’a pas eu la chance de rater ses études ») et quel a été mon parcours estudiantin ?

Une licence et une maîtrise en management gestion des entreprises à l’Université de Lomé (Togo) et un DEA (diplôme d’étude approfondie) en finances option théorie financière obtenu à l’université d’Abidjan (Côte d’Ivoire).

J’ai parachevé mes malheurs (mes études) en France en 1983 (Mathusalem) à L’Université François Rabelais de TOURS sanctionnées par un DESS (diplôme d’étude supérieure spécialisée) en gestion des petites et moyennes entreprises (PME).

Mais qu’ai-je fait de tout ça après mon retour au pays ?

Ma vie d’entrepreneur

Après trois ans de salariat en qualité de directeur administratif et financier d’une PME, je me suis jeté à l’eau en créant ma première société dans le domaine qui avait le vent en poupe : l’informatique. J’étais gérant minoritaire avec 15% des parts. ‘’Par bonheur’’ avec le recul, j’ai été éjecté trois ans plus tard.

Entrepreneur dans l’âme, en quête de liberté et d’indépendance j’ai démarré le 16 Janvier 1990 ma deuxième société unipersonnelle dénommée : DEFI INFORMATIQUE, tout est dit: un véritable défi. L’entrepreneuriat chevillé au corps, j’ai créé plusieurs autres sociétés pas seulement au Togo mais aussi dans d’autres pays de la sous-région qui ont connu des fortunes diverses.

Au lieu d’indépendance et de liberté je me suis construit au contraire une prison.

Le blog « Des livres pour changer de vie » du talentueux blogueur Olivier Roland, m’a effectivement permis il n’y a pas si longtemps d’ailleurs, de découvrir des livres qui sont effectivement en train de changer ma vie (dur, dur, soixante-huit ans de crasses à dégommer). « On ne se débarrasse pas d’une habitude en la flanquant par la fenêtre. Il faut lui faire descendre l’escalier marche par marche. » Mark Twain (Maîtrise de soi et liberté)

Certains des livres m’ont permis de mieux comprendre les finances personnelles, de commencer à sortir de mon inculture financière qui m’a quand même coûté un peu cher (malgré mes diplômes en gestion). J’ai compris que je n’ai pas été un entrepreneur mais que j’avais créé un emploi pour moi qui a consumé mon existence.

J’ai passé plus de trente ans de ma vie au service de mes entreprises au lieu qu’elles soient au service de ma vie, ce que je veux vous éviter.

Mes challenges, mon défi, mes engagements

Pourquoi Papy blogueur la soixantaine passée ?

Mes challenges

  1. Renverser ma situation de prisonier en mettant toutes mes entreprises au service de ma vie au lieu du contraire. Sortir de la “rat race“ pour une fin plus paisible. Il n’est jamais tard pour mieux faire, bien que je fasse déjà partie de la classe moyenne de mon pays grâce surtout à quelques revenus passifs.
  2. La raison primordiale et d’ailleurs ma première motivation pour la création de ce blog est de me servir de cet outil comme levier pour démultiplier les résultats d’un combat que je mène depuis quelques années : lutter contre la pauvreté par l’éducation, la formation et le savoir. Par l’enseignement pratique de l’entrepreneuriat, soutenu par la connaissance de soi et la motivation je vais vous pousser à l’action, afin d’aider les plus défavoriser à changer de vie.

Mes défis

En effet, j’ai lancé depuis septembre 2002 un Institut privé d’enseignement supérieur dénommé : DEFITECH. La raison d’être de cette école à caractère social dont la finalité n’est pas du tout le profit (sans se dépouiller) est de contribuer à ma petite échelle par l’éducation, la formation et le savoir à la lutte contre la pauvreté.

Grâce à mon blog, l’enseignement de l’entrepreneuriat soutenu par le développement personnel et l’éducation financière ne sera plus au niveau de quelques salles de classe.

Mes engagements

L’ambition (challenge) est désormais par le biais du blog de créer un parcours spécial entrepreneuriat qui vous conduira, et ceci pas à pas à créer effectivement votre entreprise ou votre startup pendant la formation. Je mettrai à votre dispositions mes expériences malheureuses comme heureuses surtout pour vous faire gagner du temps et pour certains améliorer VOTRE vie.

Mais pour la grande majorité le parcours les aidera à sortir de la pauvreté. Je voudrais surtout vous éviter des erreurs, dont certaines assez stupides que j’ai commises pendant mes quarante ans d’entrepreneuriat.

Comme le petit colibri (la légende du colibri), j’aurais fait ma part et partirais encore plus heureux.

 

Votre engagement

Le business model est de vous faire payer si vous le souhaitez le package (formation, accompagnement et assistance) sur une période de dix-huit mois au plus alors que votre formation ne dure que neuf mois. On peut donc démarrer le parcours en ne payant qu’une modique somme pour l’inscription sans rien payer d’autre.

Mon ambition est de faire payer le package par des revenus générés par votre business créé pendant la formation. Ce sera la preuve qu’ensemble nous avons réussi.

Vous n’avez plus vraiment de raisons de ne pas vous engager dans ce parcours si vous avez réellement envie de changer de vie. Il vous faudra beaucoup de volonté, de détermination, et de motivation car ça ne va pas être facile. « Celui qui déplace la montagne, c’est celui qui commence par enlever les petites pierres » Confucius

 

Conclusion

Au lieu de continuer à vous donner des poissons, je vais vous apprendre pas à pas, à pêcher. Il sera question pour moi, et comme l’a dit Cheikh Anta Diop de « vous enseigner tôt ce que j’ai appris tard ».

Grâce à l’entrepreneuriat je suis sorti de la pauvreté pour faire désormais partie de la classe moyenne. Alors suivez-moi, je vais vous montrer le chemin.

 

Soyez bénis. Je vous aime!

Papy Joachim

Abonnez-vous à mon infolettre!

Abonnez-vous à mon infolettre!

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour.

Vous vous êtes abonné avec succès!

Share This